Petit guide du pays de Jules Renard

Cette brochure est mise en ligne sur Calaméo par l’Office de Tourisme de Corbigny. Elle contient de belles images de ce Morvan que Jules Renard aimait sillonner. Oh ! C’est le guide 2012-2013. C’est peut-être ennuyeux pour les adresses de restaurants, hôtels… mais le Canal du Nivernais et les collines n’ont pas changé de place depuis !

Feuilleter

Guide touristique édité par l'Office de Tourisme de Corbigny.

 

Week-end « Jules Renard » à Corbigny

 

Les 5 et 6 novembre 2016 à l’abbaye de Corbigny (Nièvre)

à partir de 15 heures

Poil de Carotte, par Poulbot

EnfanceS

 

Samedi 5 novembre à 15h30

Exposition : Jules Renard, lui et les autres. Présentation du manuscrit de Poil de Carotte par J.-M. Linsolas, Directeur des Archives départementales.

Gratuit.

Samedi 5 novembre à 17h00

Film : Poil de Carotte, adaptation de Claudine Cerf, réalisé par Jacqueline Margueritte, en présence de l’assistant-réalisateur Jean-Luc Le Foll.

Prix : 5 €

Samedi 5 novembre à 20h00

Théâtre : Jules Renard, l’homme qui voulait être un arbre, par Catherine Sauval, ex-sociétaire de la Comédie Française.

Prix : 10 € – 8 € pour les adhérents

Collation possible avant la pièce.

Dimanche 6 novembre à 15h00

Conférence : Jules Renard, la vérité de l’enfance, par Pascale Roze, prix Goncourt.

Prix : 5 €

Dimanche 6 novembre à 17h00

Film : Poil de Carotte, d’après la pièce, réalisé par Christian Bardin, en présence du réalisateur.

Prix : 5 €

 

L’homme qui voulait être un arbre

 

D’après le journal de Jules RENARD, Bucoliques et Histoires naturelles
De et avec Catherine Sauval 

Du lundi 26 septembre 2016 au lundi 26 décembre 2016

THÉÂTRE DE POCHE MONTPARNASSE

75, bd du Montparnasse
75006 PARIS

Enfant mal aimé, neurasthénique à l’humour rosse, d’une cruelle lucidité sur les autres et sur lui-même, écartelé entre son orgueil « à dépasser l’Arc de triomphe » et sa timidité maladive, conscient de sa valeur et assailli de doutes, frère des arbres et des nuages, amoureux de la Lune, plume des animaux, des humbles, poète n’aspirant finalement qu’au silence, Jules Renard nous livre, par-delà son talent, son humaine faiblesse – la nôtre – et par là même nous aide à vivre.

Scénographie et création lumières : Philippe LAGRUE
Costumes et musique : Catherine SAUVAL
Coréalisation : Bouquet de chardons et Théâtre de Poche-Montparnasse
En partenariat avec France 3 et A Nous Paris

jr.jpg

« Actualité de Jules Renard » sur France Culture

Concordance des temps (27.02.16)

« Ce matin, Jules Renard ! Je n’en fais pas mystère : lorsqu’un auteur jadis reconnu et célébré paraît s’enfoncer dans l’épaisseur d’un oubli, lorsque sa mémoire se réfugie dans les pages d’anthologie désuètes, lorsque les écoliers n’en savent plus rien, l’envie surgit dans cette émission, non pas seulement de réparer ce qui peut sembler une injustice mais d’aller débusquer au cœur d’une œuvre apparemment jaunie les éléments d’une vitalité qui la fit jadis rayonnante et qui peut conserver, sans qu’on s’en rende toujours compte, son ressort pour notre temps. On a demandé récemment à quarante professeurs des écoles stagiaires de dire ce qu’ils savaient de Jules Renard. Trente-quatre ont répondu que la question devait avoir un lien direct avec le Roman de Renard, six seulement ont évoqué l’auteur de Poil de Carotte. On aurait préféré, tout compte fait, qu’ils aient dits avoir été convaincu par l’éreintement redoutablement efficace que, voici soixante-dix ans, Jean-Paul Sartre avait fait de notre auteur, lui portant une estocade terrible lorsqu’il l’avait peint comme un homme « ligoté » par son goût excessif du « concret individuel ». Eh bien ! cela est fort injuste, s’agissant d’un Républicain qui sut au contraire, à partir de l’immédiateté des choses, des animaux et des hommes, trouver l’universel et qui par conséquent a encore beaucoup à nous dire. Je partage cette conviction avec mon invité de ce matin, Stéphane Gougelmann, maître de conférences à l’université de Saint-Étienne, qui a consacré de nombreux écrits à Jules Renard et qui va nous dire pourquoi à l’horloge d’aujourd’hui il éprouve pour lui une dilection qui se nourrit des émotions et des réflexions les plus contemporaines. »

Jean-Noël Jeanneney

Programmation sonore

  • Dans notre générique : lecture par Jean Poiret et Michel Serrault d’extraits du Journal de Jules Renard, dans Journaux intimes du XXe siècle, sur Paris Inter, le 23 avril 1956.

  • Sacha Guitry, dans l’émission Cent Merveilles de Pierre Lhoste, intitulée « Le manuscrit de Poil de Carotte de Jules Renard », le 8 juillet 1954.
  • Lecture par Sacha Guitry d’extrait du Journal de Jules Renard, dans l’émission Cent Merveilles de Pierre Lhoste, intitulée « Le manuscrit de Poil de Carotte de Jules Renard », le 8 juillet 1954.
  • André-Paul Antoine, fils d’André Antoine, évoque sa première rencontre avec Jules Renard au Théâtre Antoine. Interview diffusée dans l’émission Cinématographe de Philippe Esnault sur France culture le 5 octobre 1975.
  • Michel Bouquet lit « Le chat » et « Le paon », extraits des Histoires naturelles de Jules Renard, une lecture du 29 décembre 1953.
  • Michel Tournier évoque le style de Jules Renard, dans l’émission Une vie, une œuvre de Thierry Aveline, consacrée à Jules Renard, sur France culture, le 11 novembre 1993.
  • François Mitterrand évoque Jules Renard, homme de gauche, dans l’émission Une vie, une œuvre de Thierry Aveline, consacrée à Jules Renard, sur France culture, le 11 novembre 1993.

 

Bibliographie

  • Revue Europe, novembre-décembre 2015, consacrée à Jules Renard.

  • Léon Guichard, Renard, Gallimard, 1961.
  • Pierre Scheider, Jules Renard par lui-même, Seuil, 1956.
  • Jules Renard, Journal (1887-1910), édition de Léon Guichard et Gilbert Sigaux, La Pléiade, Gallimard, 1960.
  • Jules Renard, Œuvres. Tome I, édition de Léon Guichard, La Pléiade, Gallimard, 1970.
  • Jules Renard, Œuvres. Tome II, édition de Léon Guichard, La Pléiade, Gallimard, 1971.
  • « Poil de Carotte », film de Julien Duvivier de 1932.
 

Le Journal de Jules Renard sur France Inter

Ça peut pas faire de mal (23.01.16)

 

La gloire, le talent et le génie furent les obsessions constantes de Jules Renard , l’auteur de Poil de carotte évidemment, mais surtout d’un Journal bouleversant que nous allons lire ce soir…

Né en 1864, Jules Renard grandit dans la Nièvre, à Chitry, une ville dont il sera longtemps le maire. C’est le petit dernier de la famille, l’enfant de trop, qui a des rêves d’artiste. Alors il monte à Paris, passe son bac, épouse Marinette et commence à écrire dans les journaux. Très vite, il se fait un nom et côtoie le beau monde : Sacha Guitry, Sarah Bernhard, Léon Daudet, Edmond Rostand et tant d’autres. On aime son ironie et sa répartie qu’il exerce chaque jour en public, mais on connaît moins sa tendresse, celle qui est si présente dans un carnet tenu secret jusqu’à sa mort, en 1910…

Pendant 20 ans et presque mille pages, Jules Renard réfléchit à la vie, à l’amour, l’amitié et la littérature. Drôle et désespéré, féroce et enthousiaste, l’écrivain exprime là tout ce qu’il ne dit pas aux autres, tout ce qu’il ne dira jamais. Il se révèle, enfin, tel qu’il est : pétri de doutes.

« Ne pas se tromper aux figures hautaines et silencieuses : ce sont des timides », dira-t-il en parlant de lui.

Avec les voix de Sacha Guitry, Michel Bouquet , Michel Tournier, Jeanloup Sieff (archives INA)

Programmation musicale

Benjamin Biolay et Vanessa Paradis, « J’ai ta main »
Serge Reggiani, « Journal »
Agnès Bihl, « Des gens qui doutent »

Écouter l’émission

« La simplicité dans l’œuvre narrative de Jules Renard »

S’efforcer d’être simple, telle est, de son propre aveu, l’ambition constante qui anime Jules Renard. Contraint à la simplicité par la pauvreté de son imagination, qui
le conduit à privilégier la « chose vue » et à puiser à la source étroite et modeste du
quotidien vécu, il ne la subit pas pour autant, mais fait de l’effacement et de la
réduction le cœur de son art littéraire, que ce soit sur le plan esthétique et théorique,
ou sur le plan rhétorique, stylistique, et philosophique.
 Laure-Amélie Charpentier-Poisson
A lire ici.